0 Menu

Rien Virgule - 'La consolation des violettes' Double LP Gatefold

by Rien Virgule

18.00

MM027

Suite à la disparition de Jean-Marc, l’un de ses membres, personne n’aurait su dire si le groupe allait continuer. Les principaux intéressés, Anne, Mathias et Manuel, non plus. Quelle réponse donner à une telle épreuve ?

Sur les contours du deuil, la vie s’écoule, et en rejouant de la musique à trois, une évidence s’imposait : c’était la même sève incandescente qui pulsait entre eux, celle qui irriguait les sillons de leurs deux précédents disques, celle qui fascinait le public à chacun de leur concert et en faisait des événements. Et avec elle vint l’envie de se remettre à l’ouvrage et de se lancer dans un troisième disque.

Alors que l’album a pour titre un vers tiré d’un haïku, cette forme poétique à la brièveté radicale, il choisit à l’inverse de s’étirer, de s´affranchir des contraintes du simple vinyle et de pleinement déployer ses ailes pour atteindre une envergure inédite.

Quand le haïku peut se déclamer en un souffle, la musique de Rien Virgule en déchaine une multitude, façonnée par les parcours de ses membres qui, à la manière de White Noise, ont longtemps louvoyé dans des pratiques expérimentales avant de livrer leur vision très personnelle de la pop.

On prend toute la mesure de l´ambition du groupe qui sur cette durée peut enfin mêler, grâce à une véritable science de la narration, des morceaux écrits où on jugerait apercevoir les volutes mélodiques d’un Robert Wyatt, à d’autres issus de séances totalement improvisées. Ces dernières étant découpées et recollées, à la manière de Tel Macero pour les albums de Miles Davis, jusqu’à composer des fictions de laboratoire avec la bande magnétique.

Jean-Marc avec son instrumentarium bricolé aura légué sa part de chaos aux autres membres du groupe, qui continuent de faire résonner avec délicatesse un fatras de métal et de verre brisé comme autant d'étincelles de vie.

'La consolation des violettes' est un univers tissé de travellings au bord du gouffre, de poèmes tracés au fer à souder et habité d’un élan de liberté viscérale, vibrante et intimement bouleversante.

(english)
RIEN VIRGULE is before everything else musically, the meeting of four people, islands of desires, tentacles that embrace each other. Or “the meeting of a soldering iron and an iceberg, a pigeon asleep in a packet of chips, a smashed path in a debaptized city” (according to J. Burgun).
For 8 years, two albums and numerous concerts, they have been peddling a generous, graceful and cold, intensely vibrating music.
In a radical and deviant approach to Pop music, the classical structures of verse-chorus serve as a playground and experimentation, where rhythmic, melodic and noisy functions merge.
In June 2019, Jean-Marc Reilla passed away. His homemade instrumentarium and laughter continue to resonate for his loved ones, and his memory lives on in the music of RIEN VIRGULE that has become a trio.

TRACKLISTING
01. Apache
02. La consolation des violettes 
03. Tambour de nacre 
04. L'ogresse amoureuse 
05. Radio embryon
06. Le cri du typographe
07. Huso Huso 
08. Il Mare Non Si Bagna Mai
09. Ficedula parva
10. Toque de clous 
11. L'errance des murs

Musique : Mathias Pontevia, Anne Careil & Manuel Duval
Enregistré & mixé par Manuel Duval à la Grange Cavale (Chenaud) en 2020
Pochette : Anne Careil
© La République des Granges, Permafrost, Zamzamrec, Murailles Music

Releases September 10, 2021
All pre-orders will be sent on release date